Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 juillet 2012 3 25 /07 /juillet /2012 12:40

Amin Maalouf a écrit un essai appelé "Les identités meurtrières", qui parlait de la notion d'identité et des conflits qu'elle peut occasionner, parce que sa défense semble pour certains justifier la haine poussée dans ses derniers retranchements.

 

Alors je me permets de créer ce mot:"meurtriable", parce que pour certains, encore, le fait d'avoir une identité autre, culturelle, ethnique, sexuelle, semble justifier de commettre l'irréparable.

 

Or à Liège, ville qui se veut gay-friendly, voici qu'un deuxième meurtre homophobe a été commis. Et si l'auteur a expliqué son geste par le traumatisme lié à une agression sexuelle dans sa jeunesse, je ne comprends pas qu'il s'en soit pris à une personne qui, selon les informations dont on dispose, n'est pas son agresseur. Et mon petit côté légaliste ne comprend pas très bien non plus le recours à la vengeance privée.

 

Ce que la victime partageait avec l'agresseur, c'est son orientation sexuelle. Homo comme l'autre (à moins que l'auteur du meurtre n'ait fait un amalgame ignoble quoique malheureusement courant), il pouvait payer pour lui. 

 

Sauf que la très grande majorité des homos ne sont pas des violeurs. Et qu'ils n'ont pas à payer pour le comportement immonde d'un gars qui devrait être en taule. Qui, si ça se trouve, n'est même pas gay. Qui même peut-être n'existe pas. En fait, on ne sait pas grand chose, sauf que l'auteur des faits a justifié ainsi un acte injustifiable.

 

Deux meurtres et une agression homophobes avérés en moins de 4 mois, cela pose question, pour le moins. Les peines vont être durcies, c'est une chose. Mais que faire pour que ce genre d'acte ne se reproduise pas? Pour que d'aucuns comprennent que leur haine est sans fond et sans fondement. que leur identité n'est pas menacée par celle d'un, d'une autre? Que quand on sait qui on est, ce que l'on est, alors qui, ce qu'est l'autre n'est pas là pour vous détruire à priori? Que, par là-même, rien ne vous autorise à tenter de le/la détruire, non plus.

 

Meurtres et agressions homophobes, viols "correctifs" de lesbiennes, violences de genre, ratonnades de toutes espèces, bastonnades antisémites, déprédations de lieux tous cultes confondus, profanations de cimetières...

 

Je mets tout ça dans le même sac et j'attends le camion des poubelles de l'histoire.

 

 

Virginie Godet.

Partager cet article
Repost0

commentaires

N
Chere Virginie,
Merci beaucoup pour cet article qui met en garde contre la hausse de violence basee sur la haine identitaire. Je suis contente d'autant plus que tu fais reference a Amin Maalouf que j'apprecie
enormement en tant qu'ecrivain et dont la position sur la complexite du terme "identite" je partage pleinement.
Une remarque toutefois. Nous ne pouvons pas nous permettre de juste attendre le camion de l'histoire pour vider nos poubelles. Les chauffeurs de ce camion, c'est nous. Te connaissant une activiste,
ce n'est pas une reproche, juste une clarification. Bien a toi, Nina
Répondre

Présentation

  • : Le blog de modelenonconforme
  • : Mes points de vue et mes images du monde. Billets de bonne et mauvaise humeur. Avis sur la course du monde, d'une militante, écologiste, féministe, bobo-gauchiste. Réfractaires à l'ironie et au second degré, prière de s'abstenir.
  • Contact

Recherche

Liens