Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 janvier 2017 7 22 /01 /janvier /2017 15:20

J'ai senti un grand bouleversement dans la force.
Comme si des milliers de voix s'étaient tues.

Obi-Wan-Kenobi

 

Non, personne n'est mort. Personne n'est encore mort. Pas que je sache, je ne sais pas tout.
Par contre, désormais, beaucoup se taisent, tant les temps sont violents.
Je me suis tue aussi, sidérée par cet estompement de la norme, cette impossibilité de dialoguer sereinement, de comparer des points de vue sans se bouffer la gueule.
Au bout du compte, j'ai laissé faire. Laissé dire. Autant vous dire que je ne suis pas fière.

 

An 1 du Règne du Grand Squons, jour 3. Déjà.

Et déjà ce grand bouleversement. La légitimation de toutes les violences sociales et verbales.
Magaret Mead disait qu'une minorité de gens déterminés pouvait changer les choses. C'est vrai.

C'est vrai aussi donc pour les minorités d'agités du bocal qui trustent ces machines à opinion et à insécurité émotionnelle que sont les réseaux sociaux.
C'est sous ce prisme que je compte observer le Règne. J'aimerais prendre le temps d'aller y voir moi-même, mais je ne suis plus du tout certaine que j'aurais le droit d'aller voir si j'y suis. Le premier amendement a déjà sacrément du plomb dans l'aile.
Mac Carthy's spirit's in da place.

L’Europe elle-même est déjà touchée, les supporters du grand homme (avec deux couilles, sur la table) s'arrogent tous les droits, se targuent de la science infuse, du seul vrai bon sens, celui du gars qui gueule le plus fort- et qui a donc raison, na ! Non qu'ils soient forcément les plus nombreux, mais ceux qui font le plus de bruit, usent de la brutalité verbale et de la menace, de l'ad personam et du point Staline (le Godwin de gauche). Sans oublier la palette d'insultes toutes faites sur le gauchobisounoursisme et la collaboration, car il en est qui ont en eux une impérieuse vocation de coiffeur pour dames.

 

Règne du Grand Squons, jour 3, c'est déjà le bordel. Les pro gueulent et vitupèrent. D'autres pensent sage d'attendre et de voir. Sauf que deux jours de veille et de fact checking suffisent à voir que oui, Sa Très Orange Majesté compte bien mettre toutes ses menaces à exécution. Il a même commencé alors même que nous le pensions occupé à célébrer son couronnement de banquet en banquet et de bal en bal.


Il s'assied sur la Cop21 et annonce vouloir relancer les extractions de gaz de schiste. La pollution des nappes phréatiques ? Pas important, faisons marcher l'économie d'abord. Et puis les arbres, ça ne se mange pas (réel argument d'un supporter, sur un fil info... Il doit bouffer des fruits produits sur imprimante 3D).


Affordable Care Act ? On commence à démanteler. Comme ça, pouf ! Vive la fin de l’assistanat ! Et puis ça ne concernait que la classe moyenne ! (la lower middle-class, patate!).Et puis de toute façon j'y comprends rien, mais y'a Obama dedans et ça soigne des gens mais ça coûte des sous, donc prout ! (Notons que personne ne comprend grand chose par ici à ce système, et que c'est bien de demander des infos aux gens sur place... Et même comme ça c'est pas toujours clair)


Une aide qui permettait aux pauvres et aux jeunes d' acheter leur maison, out? Nan mais, attend, c'est très sympa la caravane... Oui, même en hiver !

Suppression des aides au plan fédéral de lutte contre les violences entre partenaires (département de la Justice) ? Oh, si on ne supporte pas une trempe de temps en temps, on n'est pas digne d'un vrai mec (avec deux couilles, sur la table). Que ces enragées et ces hystériques (avec deux ovaires, à cacher) retournent faire la vaisselle et arrêtent de prendre le boulot des hommes.

Alors oui, on a raison d'être inquiet. Pour les citoyens américains et aussi pour nous.
C'est important de relire le discours d'investiture, de bien comprendre ce qui est dit, de se rendre compte de ce que ça recouvre, de ce qu'il contient comme intentions.

Jour 2, plus de 3 millions de femmes et d'hommes étaient déjà dans les rues pour dire leur intention de ne pas laisser passer tout ça. Tir de barrage dans les camps des conservateurs et des modérés autoproclamés.

Mais ça, c'est pour le prochain épisode. Où l'on apprendra que toute féministe aura désormais intérêt à prouver qu'elle a fini la vaisselle et que son certificat de virginité est toujours valable.


Chroniques du Règne du Grand Squons, jour 3, épisode 1. Où j'espère ne pas devoir les tenir plus de 4 ans. Où j'espère toujours trouver les mots pour le dire. Où j'espère ne pas me laisser submerger par toute cette haine légitimée par ce si bête et si évident processus : ceux qui crient fort font plier le nombre.

 

 

Virginie Godet, back in business.

Partager cet article
Repost0
Published by modelenonconforme - dans Chroniques du Règne du Grand Squons

Présentation

  • : Le blog de modelenonconforme
  • : Mes points de vue et mes images du monde. Billets de bonne et mauvaise humeur. Avis sur la course du monde, d'une militante, écologiste, féministe, bobo-gauchiste. Réfractaires à l'ironie et au second degré, prière de s'abstenir.
  • Contact

Recherche

Liens