Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 septembre 2016 4 08 /09 /septembre /2016 08:59

Et arrête de pousser ce bouchon, ça me rend nerveuse!

Non, parce que, hein, on ne va pas se laisser bouffer le lebensraum par les premiers tondus qui passent. Alors les colonnes d'affichage libre, tu les laisse tranquilles, surtout!

Pardon? De quoi je parle? Héééé, bien, hé bien, dans l'ambiance calme et détendue de cette fin d'été, où les esprits ne s'échauffent pas du tout, du tout pour un oui ou pour un non, où la tendance à voir tout en binaire s'est enfin dissipée, où les discours extrêmes et excluants ont enfin déserté les cafés du commerce et les réseaux sociaux (tu la sens bien, là, l'ironie, lecteur?), certains groupuscules identitaires se sentent pousser des ailes et mettent l'obscurité à profit pour nuitamment occuper l'espace public. Notre espace public. MON espace public.

Il faut savoir qu'à Liège, il existe des colonnes d'affichage libre, mais plutôt destinées au socio-culturel (au sens large). C'est là qu'on appose ses annonces pour des soirées, des concerts, différents événements ou qu'on s'inquiète de la disparition de son animal de compagnie. C'est très fourre-tout. On vit parfois en passant devant de grands moments "Hein, que, quoi???", comme lorsque la colonne devant la consultation de l'ONE était recouverte de pubs pour le Salon de l’Érotisme (quand je vous dit que c'est culturel au sens très très large). Mais bref...

Or donc, dans l'ambiance déjà assez délétère comme ça qui règne en ce moment, voilà-t'y pas qu'un groupuscule identitaire s'est permis d'utiliser cet espace d'affichage public pour nous polluer la vue avec leurs messages d'amour et de paix. D'amour de ses semblables uniquement et de paix des cimetières, s'entend. Message sans ambiguïté : "Anti Immigration- On est chez nous- Génération Identitaire". Notons que c'est signé, mais que par contre il n'y a pas mention de l'éditeur responsable -mention légale, au demeurant. Non mais, tu comprends, lecteur, des fois que des riverains pas contents auraient l'idée saugrenue d'aller porter plainte pour incitation à la haine raciale (quoi? Mais évidemment qu'on y a pensé!).

Alors, je fais faire court et simple: on est chez nous aussi. Rectification en l’occurrence, ne sachant pas si ces individus habitent aussi le quartier: vous êtes chez nous, et on se passera bien de votre prose. Non, je n'ai pas envie de croiser vos ignominies en allant chercher le pain, vous polluez déjà assez bien le net comme ça. J'ai envie que mes promenades IRL soient un minimum sereines. Or, quand j'aperçois vos œuvres, ça me hérisse le poil et ça me provoque de la tachycardie.

J'ai la nausée en pensant que ces affiches sont restées quelques jours en place avant qu'elles ne soient arrachées. Mais elles ont été arrachées. Et avec des comparses, nous sommes allés les remplacer par "Anti racistes- On ne veut pas de vous (et surtout chez nous)- Génération On va pas s'taire". Oui, c'est farce, je sais. Et là question de cetteoccupation de l'affichage public à des fins politiques douteuses transmise aux autorités compétentes.

Restent d'autres questions en suspend. Nous, on a fabriqué nos affiches l'arrache (grâce soit rendue à notre graphiste-plus-rapide-que l'éclair), on les a imprimées dans un copy-service. Artisanal. Mais ces grandes A1 glacées sorties d'une imprimerie, ça doit coûter la peau du crâne, non?

Virginie Godet (riveraine mécontente).

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de modelenonconforme
  • : Mes points de vue et mes images du monde. Billets de bonne et mauvaise humeur. Avis sur la course du monde, d'une militante, écologiste, féministe, bobo-gauchiste. Réfractaires à l'ironie et au second degré, prière de s'abstenir.
  • Contact

Recherche

Liens