Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

Pendant plus de dix ans, j'ai bouffé des pommes, fait régime sur régime, je me suis affamée, et j'ai bravé les regards dégoûtés des accros du fitness. Et j'ai caché le mal que me faisaient leurs remarques plus-que-vipérines.

 

Entre 19 et 21 ans, j'ai pris 30 kilos. Je grossisais, j'étais toujours fatiguée. On, "les gens", me regardait avec commisération, ou dégoût. J'étais une grosse paresseuse, je bouffais tout le temps, et je ne foutais rien. Et je ne ressemblais plus à rien. Alors que, selon leurs dires, avant, j'étais une "pin-up". Pas une planche à pain, plutôt le modèle Sophia Loren. Mais je n'étais plus une pin-up. Alors qu'il m'arrivait de ne manger qu'une pomme et un morceau de fromage par jour. Et que je marchais énormément. Et que je nageais beaucoup.

Il a fallu deux ans, et des tas d'examens, pour comprendre ce qui arrivait. Adénome de l'hypophyse. Une tumeur bénigne. Rien de grave, dans l'absolu. Après tout, on n'en meurt pas, n'est-ce pas? On ne meurt pas de cette maladie, mais on crève du regard et du jugement des bien-pensants, et de tous ces pseudo-spécialistes nouvellement formés, par surprise. Ainsi cet ami d'enfance: "Bon, d'accord tu as cette tumeur, m'enfin un régime ne te ferait pas de mal". Merci Greg. Tu me rappelles depuis quand tu es docteur en endocrinologie?

Malgré ces kilos en trop, ce surpoids, j'ai réussi mes études, et un homme m'a aimée, épousée, et nous avons trois enfants. Malgré mes 90 kilos pour un petit mètre-soixante-deux. Parce qu'il ne cherchait pas une pin-up, mais une personne avec qui vivre sa vie. Pas une femme-trophée. Une vraie personne.

 

Le traitement ne fut pas contraignant, mais il fut long, dix ans de pilules à base d'ergotine, interruption de la prise à chaque grossesse. Puis, un jour, du jour au lendemain, j'ai commencé à fondre. Aujourd'hui, je reporte les vêtements que je portais à 18 ans. Et je ne reprends rien parce que j'ai toujours mangé sainement.

 

Ah le bal des faux-cul! C'est merveilleux, ces dames qui viennent vous féliciter du poids perdu, vous dire que ça vous va si bien (mais il faudrait bronzer, un peu, maintenant), vous demander votre secret... Les mêmes dont les gamins disaient à mes fils: "Maman dis que ta maman elle est grosse et elle ne ressemble à rien, et puis elle est mal habillée". Je leur explique,et elles font une drôle de tronche. Non, je ne fais aucun régime. J'ai guéri, c'est tout. 

 

Alors quand la Fédération Wallonie-Bruxelles cautionne un clip qui sous-entend qu'un gros, c'est forcément moche et bête, je suis furieuse. D'abord, manger sainement, ce n'est pas à la portée de toutes les bourses. Dans les magasins discount, on trouve du gras, du salé, du sucré, du tout prêt. Ensuite, c'est un apprentissage. Un apprentissage du goût, un apprentissage du bien manger en se faisant plaisir. C'est toute une éducation. Ensuite, pour les ronds, les rondes, c'est la pratique du sport, qui coince. Quoi de plus blessant que le regard des autres au cours de gym? Les remarques déplacées? Les rouspétances parce qu'on est bien obligé de prendre "Machin-gros-cul" dans l'équipe de volley? Les railleries diverses, et loin d'êtres variées?

 

Alors, oui, je suis d'accord: manger sain, et bouger, c'est bon pour la santé. Mais est-ce que la stigmatisation des gros est un outil pertinent? Est-ce qu'ils ne s'en prennent pas déjà plein la gueule comme ça? Est-ce que la culpabilisation a une vertu pédagogique? Je n'en crois rien. On gagnerait bien plus à mettre en avant le plaisir du bien manger.

 

Ah, avant de finir, un petit mot pour le concepteur, ou la conceptrice du clip. J'étais une grosse vache, monsieur, madame. Je ne le suis plus (encore qu'une taille 40, pour le monde de la mode, c'est du XXL). Mais je me souviens de ce que le regard que vous portez sur les personnes en surpoids peut leur faire endurer. Sachez que si nous sommes, ou étions, des losers obèses, vous êtes myopes du coeur et myopes du cul. Et vous avez autant d'empathie et d'intelligence qu'un seau de moules.

 

Virginie Godet, qui ne vous salue pas!

Partager cette page
Repost0

Présentation

  • : Le blog de modelenonconforme
  • : Mes points de vue et mes images du monde. Billets de bonne et mauvaise humeur. Avis sur la course du monde, d'une militante, écologiste, féministe, bobo-gauchiste. Réfractaires à l'ironie et au second degré, prière de s'abstenir.
  • Contact

Recherche

Liens