Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 13:58

Ou: le sens des priorités.

 

Ainsi donc, le sapin de la Grand-Place de Bruxelles sera remplacé par une sculpture de lumière en forme de sapin. Donc par un sapin artificiel. Un peu comme dans beaucoup de familles dans les années 1970-1980, en somme. Quand il  y avait des sapins blancs, bleus, roses avec des paillettes, voire carrément en fibres optiques avec de la lumière au bout des branches. C'était moche, c'était kitsch, ça allait comme un gant avec les papiers peints brun et orange. C'étaient les années '70. Et personne, personne, personne n'avait fait de pétition. On n'a même pas envoyé la police du mauvais goût (pourtant, on aurait pu).

 

 

Donc, le sapin est remplacé par un sapin. Un faux qui "lume". Et c'est la bronca. Et là, je ne comprends pas. Parce qu'il y a en ce moment des raisons bien plus importantes de s'indigner, de se révolter, de pétitionner à tour de bras et de descendre dans la rue. Des raisons qui touchent ou toucheront tout le monde, et pour ça, ça ne bouge pas des masses. Un peu d'esprit critique, un peu de réflexion, bordel de nom de djeû!

 

 

Non, le remplacement du sapin n'est pas "rien que la faute des vilains musulmans". La plupart des musulmans vivant en Belgique n'en a rien à cirer, du sapin. Je suis même certaine qu'il y en a plein qui vont faire un tour sur le marché de Noël, parce que les illuminations sont belles, parce qu'on peut boire un bon chocolat chaud, pour plein de raisons. Par contre, l'extrême-droite a toutes les raisons de vous faire croire le contraire. Et pendant que vous vous excitez sur ces fausses nouvelles, sans doute avec bonne foi, vous zappez tout le reste.

 

 

Des milliers d'emplois perdus en quelques semaines? On s'en tape, il faut sauver nos traditions!

Des milliers de faillites dans les PME? On s'en tape, il faut sauver nos traditions!

Dégressivité des allocations de chômage? On s'en tape, il faut sauver nos traditions!

Explosion du nombre des bénéficiaires des CPAS? On s'en tape, il faut sauver nos traditions!

Nouvelle recapitalisation de Dexia? On s'en tape, il faut sauver nos traditions!

Budgets d'austérité dans toute l'Europe? On s'en tape, il faut sauver nos traditions!

 

 

Sauf que ces traditions ne sont pas menacées. Notre modèle social, oui. Les vies de milliers de personnes, oui. Des personnes qui n'auront plus grand chose à mettre sous le sapin, vrai ou faux. Qui essayeront de boucler leurs fins de mois, déjà difficiles. Pour moi, elles sont là, les priorités. Sans parler de l'esprit critique, qui devrait aussi être une tradition à ne pas mettre en péril. Ou est-il déjà complètement foutu?

 

 

Alors, ce mercredi, j'irai manifester, pour sauver nos CONQUIS sociaux. Parce que nous avons eu, aussi, une tradition de luttes pour un mieux-être. Des luttes qui étaient collectives, qui dépassaient la défense des intérêts personnels. Je défendrai mes traditions. Pour moi, pour elles et eux, pour tous. Pour aussi ne pas laisser la place à ces gens qui jouent avec vos émotions et vous détournent de l'essentiel. De ce qui est grave et important. Qui mentent éhontément et manipulent les sentiments.

 

 

Parce que, à Bruxelles comme dans des tas de familles, tout ce qui s'est passé, c'est qu'on a remplacé un sapin en vrai bois par un sapin artificiel. Ce n'est ni plus ni moins qu'un non-événement.

 

 

 

Virginie Godet,

 

Qui sera place Saint Paul ce mercredi 14 à 10h, puis à 14h devant l'Onem, avec les sorcières  de Ginger, pour dénoncer la nouvelle inquisition.

 

Pour une vision complémentaire de l'affaire: http://annelowenthal.wordpress.com/2012/11/11/cest-officiel-le-sapin-de-noel-de-bruxelles-est-plante-dans-un-bac-a-sable/

Partager cet article
Repost0

commentaires

Dominique 14/11/2012 13:08

Coup de gueule,
Le belge ne fait que vouloir garder certaines valeurs, sa culture, son histoire. Mais voila si les politiques ne sont pas capables de prévoir certaines réactions suite à certaines actions qui vont
à l’encontre de nos désirs Si les pouvoirs en place ne peuvent prévoir que les causes des crises viennent de leur propres décisions, il ne faut pas s’attendre à des hourras et bravos de la part de
ceux qui finalement ne cherchent pas la guerre mais bien la paix.
Certains traitent ceux qui s’expriment de sujets haineux, de racistes, de xénophobes, d’islamophobes. Qui est la cause de cette situation ?
Pour moi les plus haineux sont ceux qui tuent pour leur croyance, frappent, emprisonnent, ne savent pas dialoguer et échanger les points de vue, ceux qui se permettent d’insulter ceux qui les
acceptent sur leur territoire, ceux qui leur payent même leur droit d’intégration, leur chômage, leur CPAS, etc. Je ne mets pas tout le monde dans le même panier et respecte les croyances,
religions, doctrines, races, car en chaque chose elle il existe bien sur une vérité que sans doute peu peuvent comprendre dans notre monde matérialiste. La plupart des gens que j’aime et apprécie
sont étrangers et pas uniquement Européen. Mais que les pouvoirs en place par leurs intermédiaires et même institutions insultent finalement les gens qui ne veulent que la paix, qui veulent garder
un peu du symbolisme de leur histoire et de leur croyance. Il y a des limites qu’ils ne devraient pas dépasser.
Les hommes de mauvaises volontés se situent en ceux qui ne cherchent que la séparation, qui séparent aussi pour régner, qui tuent pour leur croyance. Sont ceux qui pour s’enrichir et protéger
égoïstement leurs proches, leurs biens, imposent leurs règles bien souvent avec le sourire sans demander l’avis au gens concernés. Sont également ceux qui ne savent même pas dire merci à ceux qui
les accueillent, qui ne respectent pas nos lois, nos habitudes, notre culture.
Il ne faut pas spécialement allez si loin pour en trouver, et ils ne sont pas uniquement étrangers, arabes ou musulmans, ils y en a de tout bords.
Alors si certains réclament leur sapin (actuellement), leur symbole, leur décor qu’on arrête de dire qu’ils sont racistes, xénophobes, incroyants, infidèles, marginaux, mécréants, etc.
Bien à vous
Dominique De Nolf

Kaly 13/11/2012 23:17

Ce qui me perturbe dans cette histoire de "sapin" c'est que 1: il ne ressemble plus du tout à un sapin !! Je n'appelle pas CA une sapin mais un "tetris" géant !!!
2: L'état est sois dit en passant à la recherche de 4 milliards mais on jette 45000 euros par les fenêtres pour CA !!!
J'espère de tout coeur que personne n'ira payer 4 euros pour "visiter" cet amas de n'importe quoi !!!

mic 12/11/2012 21:50

Cré djou, que je suis d'accord.
Mais y a du taf pour aboutir.
"un vieux syndicaliste de 70 piges"

le_gars_du_premier_commentaire 12/11/2012 13:31

L'école, c'est une catastrophe. Des décennies d'une idéologie anti-autoritaire et anti-hiérarchisante appliquée à l'éducation l'ont complètement détruite. Les élèves n'ont plus aucun respect pour
leurs professeurs qui n'en imposent plus aucun, du coup, naturellement, ils n'apprennent plus rien (je généralise évidemment, je ne vais pas vous faire une thèse, j'espère que vous comprendrez :)
).

Il y a aussi eu des expériences de nouvelles techniques d'éducation qui ont complètement échouées. Bien sûr, je ne dis pas qu'on ne peut pas expérimenter de nouvelles choses, mais il y a l'art et
la manière. Avancer petits pas par petits pas, regarder si ça fonctionne et le cas échéant, continuer progressivement. Là, non, on a décidé du jour au lendemain qu'on allait changer la manière
d'apprendre aux enfants à lire... Malheureusement, ça s'est très mal terminé. Enfin, paraît-il, le gouvernement se rétracterait finalement sur la question des nouvelles techniques éducatives.

Bref, on a actuellement des gens qui sortent du secondaire en étant à peine capable de lire ou de comprendre ce qu'ils lisent. Bien sûr, cela ne touche pas tout le monde. Ce sont surtout les gens
qui n'ont pas eu des parents (ou autres) qui pouvaient les aider qui en souffrent.

Maintenant, encore une fois, je suis incapable de vous dire définitivement si effectivement l'éducation et les conditions socio-économiques sont les facteurs principales d'un repli identitaire. Je
peux vous dire ce que je ressens à titre personnel, si cela peut vous intéresser. J'ai effectivement des craintes pour mon avenir d'un point de vue économique, mais quand je vois qu'un parti qui
prône l'établissement de la charia en Belgique récoltent 4% des voix dans deux communes de Bruxelles, cela m'inquiète aussi. Pour autant, je ne fais pas de liens entre les deux. Je ne vois même pas
quel lien l'on pourrait faire entre les deux. Et si j'essaie de me projeter dans un monde où je n'aurais aucune crainte économique, je crois que les 4% me ferait toujours flipper et réciproquement.

le_gars_du_premier_commentaire 12/11/2012 12:29

Bonjour,

Je regrette, mais jamais je n'écrirai mon opinion sans garantie d'anonymat sur un réseau ouvert. D'ailleurs, ce ne sont pas du tout mes affaires, mais je ne saurais trop vous conseiller d'en faire
de même. La vie privée, c'est très important, surtout maintenant que les DRH vérifient les parcours des candidats à un poste sur internet, qu'on ne sait pas encore ce que vont inventer les
assureurs et les banquiers avant d'accorder leurs services et je ne parle même pas de tous les tarés qui traînent sur la toile.

Néanmoins, c'est votre blog, je respecte ça. Je vais répondre maintenant mais si vous préférez que je m'abstienne à l'avenir car vous tenez vraiment à discuter en connaissant mon identité, je
m'arrêterai.

D'abord, la phrase "Et pendant que vous vous excitez sur ces fausses nouvelles, sans doute avec bonne foi, vous zappez tout le reste" est d'une rare condescendance. Ensuite, ce n'est pas que vous,
mais votre message s'accumule sur une pile de messages très médiatisés, selon lesquels les gens qui s'intéressent à la préservation de leurs traditions plutôt qu'à l'économie sont limite des
attardés.

Concernant votre analyse sur le repli identitaire, personnellement, je ne suis pas sociologue, ou psychologue. Je ne pourrais pas formellement confirmer ou infirmer ce que vous dites, mais en tout
cas je peux vous assurer que le repli identitaire n'est pas du tout un phénomène cantonné aux pauvres et aux gens peu éduqués. Et je vais même vous dire que ce n'est pas cantonné à la droite
conservatrice. Je connais des tas de gens de gauche qui ne peuvent plus voir l'islam en peinture. D'ailleurs, c'est assez logique, ils détestaient déjà l'église catholique, qui est presque à
l'agonie, alors une religion qui s'affirme de plus en plus, ça ne saurait leur plaire.

Cela dit, il est clair que je préfèrerais aussi que tout le monde soit cultivé et ait une bonne situation économique, mais à regarder l'exemple du Danemark ou de la Flandre, j'ai quand même du mal
à croire que ce sont bien ces facteurs qui déterminent le taux de repli identitaire d'une société.

Pour l'extrême droite des réseaux sociaux, je veux bien vous croire, mais s'ils lancent des pétitions absurdes et de fausses infos à tour de bras, ils ne feront pas long feu. Pour le moment en tout
cas, ils n'ont aucune raison de nous inquiéter. Par ailleurs, je ne vois pas ce qui vous fait penser que ces gens agiraient dans le but de divertir l'opinion publique des graves sujets économiques
que vous avez évoqués.

modelenonconforme 12/11/2012 12:57



Soit, considérez-moi comme condescendante. Mais parmi les billets écrits à ce sujet, bien d'autres y sont allés de façon bien moins diplomatique. enfin, c'est vous qui voyez.

Quand je parle de conditions socio-économiques, je ne parlais pas des personnes riches, mais bien du fait de savoir de quoi sera fait son lendemain. Or, que ce soit dans un groupe comme dans
l'autre, on est en pleine incertitude. donc, on se raccroche à ce qui rassure, c'est humain. Et chercher des boucs-émissaires, c'est ce qui se fait depuis la nuit des temps. Que ce soit le
chômeur, le néo-arrivant, le petit indépendant, etc.


Les conditions actuelles sont donc favorables à ce genre de repli.


Concernant la culture, là, je crois que vous me comprenez mal: il n'est pas ici question d'imbéciles. Mais il est vrai que je me pose la question, souvent: l'enseignement est accessible à tous,
l'information est accessible à tous. Bon sang, mais où est-ce que ça bug? Et je n'ai pas de réponse.


Enfin bref, je ne pense pas arriver à convaincre qui que ce soit parmis ceux qui réagissent ici.


Quant au fait que je signe à visage découvert, c'est un choix. Je n'ai pas honte de ce que je pense. Je ne crois avoir à en rougir. Donc, j'assume. Si c'est suicidaire, tant pis.



Présentation

  • : Le blog de modelenonconforme
  • : Mes points de vue et mes images du monde. Billets de bonne et mauvaise humeur. Avis sur la course du monde, d'une militante, écologiste, féministe, bobo-gauchiste. Réfractaires à l'ironie et au second degré, prière de s'abstenir.
  • Contact

Recherche

Liens